Université d’été : Sortir de la crise

La France est en crise, tout le monde en convient. Crise éco­no­mique, sociale et finan­cière certes. Mais aus­si, et sur­tout, crise de civi­li­sa­tion : iden­ti­taire, démo­gra­phique et morale qui pose la ques­tion de la péren­ni­té de la France comme nation indé­pen­dante, maî­tresse de son des­tin et héri­tière d’un pas­sé pres­ti­gieux. Ce n’est pas la pre­mière fois dans son His­toire plus que mil­lé­naire que notre pays est en crise.

Toutes, elles ont fina­le­ment été sur­mon­tées ! Chaque crise est à  la fois pro­fon­dé­ment unique et ori­gi­nale mais aus­si étroi­te­ment sem­blable à  d’autres évé­ne­ments qui l’ont pré­cé­dée.

His­to­riens, phi­lo­sophes, jour­na­listes, obser­va­teurs et ana­lystes de la socié­té contem­po­raine nous aide­ront à  décryp­ter les leà§ons de l’Histoire mais aus­si à  cer­ner l’originalité de la crise que nous vivons afin de pro­po­ser des pistes de réflexion pour, enfin, tour­ner la page du déclin et de la déca­dence.


UDT 2014

Conférences-débats

Les sor­ties de crise dans l’Histoire

 Pou­vait-on enrayer la chute de l’Empire romain ?, Michel De Jae­ghere

 Jeanne d’Arc et la res­tau­ra­tion de l’autorité royale, Phi­lippe de Vil­liers

 Mérites et limites de la Res­tau­ra­tion, Phi­lippe Pichot-Bra­vard

 Après la défaite de 1870, Renan et la réforme intel­lec­tuelle et morale, Hilaire de Cré­miers

 Com­ment la France a per­du l’après-guerre de 14, Phi­lippe Conrad

Sor­tir de la crise aujourd’hui

 Sor­tir d’une crise reli­gieuse : de la crise arienne à Vati­can II, Rober­to De Mat­tei

 Com­ment sur­mon­ter une crise éco­no­mique ? Pierre de Lau­zun

 Se réap­pro­prier la culture, Fran­çois-Xavier Bel­la­my

 Com­battre la tyran­nie média­tique, Jean-Yves Le Gal­lou

 Res­tau­rer la poli­tique, Marie-Pau­line Des­warte

Tables-rondes

 Poli­tique d’abord ? – Islam, laï­ci­té et iden­ti­té fran­çaise.

Rencontres

 Asso­cia­tion Espé­rance-ban­lieue (Mont­fer­meil)

 Jean-Paul Gou­ré­vitch, Islam et immi­gra­tion : l’état des lieux

 


Pré­ser­va­tion et acompte en ligne : 60 € par per­sonne.

Mer­ci de ren­voyer avec votre acompte le bul­le­tin à télé­char­ger ci-des­sus.Cli­quer sur le tract ci-des­sous pour le télé­char­ger :

Sortir_de_la_Crise_UDT_2014.jpg

La 23e université d’été de RC en 10 points !

Un sujet d’actualité

La France affronte aujourd’hui une crise certes éco­no­mique, sociale et finan­cière mais sur­tout iden­ti­taire, démo­gra­phique et morale. Ce n’est pas la pre­mière fois, dans son His­toire mil­lé­naire, que notre pays est confron­té à des dif­fi­cul­tés. Toutes, elles ont fina­le­ment été sur­mon­tées. Chaque crise est pro­fon­dé­ment ori­gi­nale mais pré­sente cepen­dant des simi­li­tudes avec d’autres évé­ne­ments anté­rieurs.

Des confé­rences de qua­li­té

Parce qu’il est pré­fé­rable que la réflexion accom­pagne l’action, les confé­ren­ciers réunis (Michel De Jae­ghere, Phi­lippe de Vil­liers, Phi­lippe Pichot-Bra­vard, Hilaire de Cré­miers, Phi­lippe Conrad, Phi­lippe Bour­cier de Car­bon, Pierre de Lau­zun, Fran­çois-Xavier Bel­la­my, Jean-Yves Le Gal­lou, Marie-Pau­line Des­warte) décryp­te­ront les leçons de l’Histoire et iden­ti­fie­ront les par­ti­cu­la­ri­tés de la crise que nous vivons afin de pro­po­ser des pistes de réflexion pour sur­mon­ter les dif­fi­cul­tés actuelles.

Des tables-rondes

La réflexion doit débou­cher sur l’action. Au-delà des dis­cours, nous avons ras­sem­blé de nom­breux acteurs qui œuvrent, selon leur tem­pé­ra­ment et dans des domaines divers (Poli­tique d’abord ? & Crise sociale ou crise socié­tale ?), à sau­ver ce qui peut l’être et à pré­pa­rer l’indispensable recon­quête des cœurs, des intel­li­gences et des ins­ti­tu­tions.

Des ren­contres

Au-delà des cha­pelles et des par­tis, c’est l’occasion de se connaître entre par­ti­ci­pants et de ren­con­trer nos confé­ren­ciers et les acteurs des tables-rondes (en cours) et des ren­contres.

Des tarifs « cas­sés »

Aux lycéens ou étu­diants : ins­crip­tion à 70 € (4 jours) et pos­si­bi­li­té de dor­mir sur place pour 10 €.

Ménages jusqu’à 40 ans : ins­crip­tion du conjoint (4 jours) offerte.

Tarif à la jour­née : à par­tir de 60 €.

La crise éco­no­mique frappe tout le monde. Il est conforme à la jus­tice et à la cha­ri­té que les mieux pour­vus maté­riel­le­ment aident les plus néces­si­teux (jeunes, ménages avec enfants, etc.). L’objet du fonds d’entraide est de finan­cer les « à prix cas­sés ». N’hésitez pas à le sol­li­ci­ter ou à l’alimenter.

Un lieu d’exception

À 20 km à l’est de Chartres, nous retrou­ve­rons, comme en 2013, le Car­rou­sel de Baron­ville, qui a pris place dans les anciennes écu­ries du châ­teau super­be­ment res­tau­rées. Nous vivrons encore une fois le beau au ser­vice du vrai.

Des navettes sont assu­rées depuis les gares jusqu’au Car­rou­sel de Baron­ville aux per­sonnes qui se seront signa­lées.
1) le matin (sous réserve de modi­fi­ca­tions de la SNCF) :

 ven­dre­di 11 juillet : Gare Mont­par­nasse 9.06 => Ram­bouillet 9.43

 les 12, 13 et 14 : Gare Paris-Mont­par­nasse 8.09 => Ram­bouillet (à 30 mn) 8.45
Gare Paris-Aus­ter­litz 8.11 => Auneau (à 10 mn) 9.10

2) le soir avec les navettes de RC (orga­ni­sées sur place avant le dîner) partent après la der­nière acti­vi­té vers la gare de Ram­bouillet (trains pos­sibles : 22.16 ; 22.22 puis der­nier train à 23.22 => Ver­sailles 0.01 => Paris 0.26).

Des acti­vi­tés cultu­relles

Visites gui­dées : cathé­drale de Chartres, dont le chœur a été magni­fi­que­ment res­tau­ré récem­ment ; sémi­naire des Bar­be­lés, créé par l’abbé Franz Stock en 1945 pour les sémi­na­ristes alle­mands pri­son­niers de guerre.

Des acti­vi­tés spi­ri­tuelles

La messe, selon la forme extra­or­di­naire du rite romain, est célé­brée chaque jour. Des prêtres de dif­fé­rentes com­mu­nau­tés seront pré­sents.

Les dates

11, 12, 13 et 14 juillet

Une ques­tion

Êtes-vous déjà ins­crit

ou votre ins­crip­tion est-elle en cours ?

Vous aimerez aussi...