Université d’été 2013 : Après la Chrétienté ?

Trou­ver le site de l’Université : lien vers la carte Google http://goo.gl/maps/3tpcT

Tract : Après la Chré­tien­té ? Nous res­pi­rons encore, au moins dans nos com­mu­nau­tés natu­relles et grâce à une ges­tion peu ou prou chao­tique de notre patri­moine sécu­laire, cer­tains par­fums du temps où Dieu et le Roi régnaient en France. Demain cela devien­dra encore plus dif­fi­cile. Et après ?
Pour sa 22e uni­ver­si­té d’été, Renais­sance Catho­lique don­ne­ra la parole à des acteurs d’origine variée, ayant réflé­chi concrè­te­ment à cette ques­tion.

Programme prévisionnel au 9 juillet 2013 :

Confé­rences-débats

Qu’est-ce que la Chré­tien­té ? : Antoine Quer­cy

L’État moderne est-il anti­chré­tien ? Constat et ana­lyse : Fran­çois Val­lan­çon

L’Église, l’État laïc et la loi natu­relle : Guillaume de Thieul­loy

De l’objection de conscience à la déso­béis­sance civile : Joël Hau­te­bert

Des pièges de l’enfouissement à l’impasse iden­ti­taire : abbé Claude Barthe

La poli­tique du néant : abbé Guillaume de Tanoüarn

Trans­mettre la culture chré­tienne : Fran­çois-Xavier Bel­la­my

Tables rondes

Agir en poli­tique – ani­ma­tion : Jean-Pierre Mau­gendre

Inter­ve­nants : Jacques Bom­pard (dépu­té-maire d’Orange), Bru­no Goll­nisch (dépu­té euro­péen), Xavier Lemoine (maire de Mont­fer­meil), Chris­tian Van­neste (ancien dépu­té), …

Com­ment résis­ter à la culture de mort ? – ani­ma­tion : Jeanne Smits

Inter­ve­nants : Jean-Marie Le Méné (Fon­da­tion Jérôme Lejeune), Xavier Mira­bel (Alliance Vita), Luc Per­rel (Lais­sez-Les-Vivre SOS Futures Mères), Gré­gor Pup­pinck (Centre euro­péen pour le droit et la jus­tice), …

Infor­ma­tion et dés­in­for­ma­tion – ani­ma­tion : Michel De Jae­ghere

Inter­ve­nants : Laurent Dan­drieu (Valeurs Actuelles), Michel Jan­va (Le Salon Beige), Phi­lippe Maxence (L’Homme Nou­veau), Ayme­ric Pour­baix (Famille Chré­tienne), …

Quelle école catho­lique ? – ani­ma­tion : Gabrielle Clu­zel

Inter­ve­nants : Anne Cof­fi­nier (Fon­da­tion pour l’Ecole), Thier­ry Aillet (Direc­teur dio­cé­sain Ensei­gne­ment catho­lique du Vau­cluse), Michel Vala­dier (Groupe sco­laire Saint-Domi­nique), …

Soi­rées thé­ma­tiques

Soi­rée ciné­ma : Les Cris­te­ros au ciné­ma, par Nico­las Noël

Soi­rées témoi­gnage, avec les inter­ve­nants des tables rondes et des acteurs de la lutte contre la déna­tu­ra­tion du mariage (Hom­men, Veilleurs, LMPT, etc.)

Visites cultu­relles gui­dées à la décou­verte de notre patri­moine :
cathé­drale de Chartres et châ­teau de Baron­ville

Acti­vi­tés jeunes au Parc aqua­tique des bords de l’Eure à Chartres (appor­ter maillot de bain)

bleu] [BULLETIN COMPLET D’INFORMATION ET D’INSCRIPTION (PDF) A TELECHARGER

N’oubliez pas :

1) de noter que vous pou­vez vous ins­crire à la jour­née (70 € tout com­pris par per­sonne pour une jour­née), mais que cela néces­site OBLIGATOIREMENT une ins­crip­tion préa­lable ;

2) de signa­ler si vous êtes un ménage âgé de moins de 40 ans, caté­go­rie pour laquelle l’inscription du conjoint est gra­tuite ;

3) de par­ti­ci­per dans la mesure de vos moyens à la bourse qui per­met d’aider des par­ti­ci­pants qui sans cela ne pour­raient pas venir ;

Ecrire à : contact@renaissancecatholique.org

ou à Renais­sance Catho­lique 23 bis, rue Edouard Nieu­port, 92150 SURESNES /​ Tél : 01 42 04 93 20

pour :

* rece­voir le dépliant d’inscription à l’Université d’été 2013.

* faire envoyer le dépliant à une per­sonne,

* ver­ser au fonds d’entraide pour favo­ri­ser l’attribution de bourses aux lycéens, étu­diants ou familles (reçu fis­cal),

* se pré-ins­crire en ver­sant un acompte de 60 € (par adulte), à l’ordre de Renais­sance Catho­lique.
vue-Baronvilleweb.jpg Le Car­rou­sel de Baron­ville vu à dis­tance en arri­vant de Béville-le-Comte

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Uni­ver­sité d’été 2013 : Après la Chrétienté ?
    Il est temps que les chrétiens assi­milent et mettent en oeuvre des tech­niques que des cou­rants poli­tiques qui ne sont pas les nôtres ont pra­ti­qué pen­dant des décennies. Le point de départ de toute action poli­tique est « l’agit-prop ». Elle consiste à com­bi­ner pro­pa­gande et agi­ta­tion. La pro­pa­gande est un long dis­cours que ne peut com­prendre qu’une mino­rité. L’agitation est une for­mule courte, faite de 2 ou 3 mots, compréhensible par les masses. La pro­pa­gande a pour objec­tif de présenter le pro­jet de société pour lequel se bat le par­ti poli­tique qui le porte. L’agitation consiste à établir des cli­vages, c’est-à-dire un slo­gan auquel on ne peut répondre que par oui ou non. A titre d’exemple, c’est ce que les isla­mistes pra­tiquent très bien (man­ger hal­lal, etc). La plu­part des orga­ni­sa­tions poli­tiques aujourd’hui ne savent pra­ti­quer ni l’une ni l’autre.