Un nouveau manuel d’Histoire de France

rouge]Juillet 2012 [ => Voir la nou­velle édi­tion enri­chie


L’Œuvre sco­laire Saint-Nico­las a tra­vaillé avec une équipe d’historiens Présentation du Manuel d'Histoire(Anne de Méze­ray, Phi­lippe Conrad, Jacques Heers, l’abbé B. Schaef­fer, plu­sieurs ensei­gnants) à l’élaboration d’un livre d’Histoire de France pour le Cours Moyen avec pour objec­tif de four­nir aux pro­fes­seurs et aux élèves un ouvrage res­pec­tueux de la réa­li­té des faits. Ce manuel parait en mai 2011 : il contient 73 cha­pitres illus­trés en cou­leur, enri­chis de 19 cartes inédites.

page_68.jpgpage_69.jpgpage_70.jpgpage_71.jpg


Ils en parlent :

Jacques Heers
(Agré­gé d’histoire, ancien direc­teur des études médié­vales à PARIS IV-SORBONNE) :

« L’auteur a réser­vé de longs cha­pitres, bien docu­men­tés, écrits pour être lus
avec plai­sir, aux tra­vaux des hommes qui, de leurs mains, par leur constante
appli­ca­tion, ont for­gé le pays de France (…). Et, plus encore, des leçons (…) pour
par­ler de la foi chré­tienne, des monas­tères, des blanches églises et des cathé­drales
qui font tou­cher du doigt et gar­der en mémoire que si la France a repris
ou adap­té une part de l’héritage gré­co-romain, ses racines sont bien chré­tiennes.(…)
Les élèves vont com­prendre que jeter sur les temps pas­sés un regard
de sno­bisme ou de condes­cen­dance (…) ne se jus­ti­fie d’aucune façon. (…)»

Phi­lippe Conrad
(His­to­rien, direc­teur de col­lec­tion aux PUF) :

« Par la den­si­té et la clar­té des infor­ma­tions four­nies, par la cohé­rence de la
vision d’ensemble, cet ouvrage va consti­tuer un outil indis­pen­sable pour tous les
ensei­gnants qui résistent au nivel­le­ment par le bas (…). Plus que jamais le « com­bat
pour l’Histoire » (…) appa­raît comme la condi­tion du main­tien d’une iden­ti­té
fran­çaise (…) L’ouvrage d’Anne de Méze­ray ne peut que contri­buer à la mise en
œuvre de cette entre­prise aus­si ambi­tieuse que néces­saire. »