Un déconfinement à géométrie variable

5 réponses

  1. MARINE dit :

    De toute façon à part quelques lieux où il est per­mis de vivre sa Foi catho­lique, pour le reste il s’agit d’une église « Répu­bli­caine » qui vie au rythme des vacances sco­laires et non plus au rythme et dans la pié­té du calen­drier litur­gique. Et de l’intérieur pour cer­taines paroisses c’est bien pire.….par contre pour d’autres il reste comme quelques der­nier signes et un peut de volon­té d’appartenir à l’Église qui pro­fesse la foi catho­lique trans­mise des Apôtres qui eux mêmes l’ont reçu de notre Sei­gneur et Sau­veur ICXC.
    Un Sacris­tain d’une paroisse pari­sienne.….

  2. Volff dit :

    On ne peut que sous­crire à cet article, même en étant luthé­rien. On ne peut être pri­vé d’Eu­cha­ris­tie car c’est notre seule com­mu­nion maté­rielle avec Christ et avec l’É­glise. D’autre part, l’à-plat-ven­trisme des églises est géné­ral et rares sont les pro­phètes Élie à se dres­ser contre les Achab et Jéza­bel de tous poils.

  1. 15 mai 2020

    […] De Jean-Pierre Mau­gendre, pré­sident de Renais­sance catho­lique : […]

  2. 16 mai 2020

    […] De Jean-Pierre Mau­gendre, pré­sident de Renais­sance catho­lique : […]

  3. 16 mai 2020

    […] De Jean-Pierre Mau­gendre, pré­sident de Renais­sance catho­lique : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *