Trois conférences avec Renaissance Caholique

Nîmes, Ver­sailles et Vannes.

Trois lieux, pour trois confé­rences-débats.

Sui­vez l’actualité de ces évé­ne­ments sur cette page dans les jours et semaines à  venir !


III – Mar­di 8 avril à 20 h 30 à Vannes

Les asso­cia­tions Du Grain à Moudre et Catho­breizh invitent Jean-Pierre Mau­gendre à pro­non­cer une confé­rence sur le thème :

« La Démocratie peut-elle devenir totalitaire ? »

Com­ment et pour­quoi la démo­cra­tie devient tota­li­taire ?

Démo­cra­tie tota­li­taire ! cette asso­cia­tion de mots semble anti­no­mique et paraî­tra presque blas­phé­ma­toire à cer­tains. Mais au-delà des mots et des prin­cipes ver­tueux, il y a les idéo­lo­gies et les faits : le phé­no­mène qui voit les démo­cra­ties modernes s’ingérer tou­jours plus dans des domaines qui échap­paient tra­di­tion­nel­le­ment à l’État. Ins­ti­tu­tion­na­li­ser une nou­velle morale. Ten­ter de dépla­cer les limites du bien et du mal.

Les évé­ne­ments entou­rant l’adoption de la loi ins­ti­tuant le pré­ten­du « Mariage pour tous » ont ser­vi de révé­la­teur à beau­coup de nos contem­po­rains aba­sour­dis par ce qu’ils obser­vaient. Il s’agit main­te­nant de pas­ser de la révolte contre les consé­quences à l’analyse des causes. Ce sera l’objet de notre confé­rence.

Lieu : Palais des Arts, place de Bre­tagne, Vannes (56)

Libre par­ti­ci­pa­tion aux frais

Librai­rie. Le confé­ren­cier dédi­ca­ce­ra à l’issue de la confé­rence.

Orga­ni­sé par les asso­cia­tions Catho­breizh et Du Grain à Moudre.


I – Same­di 1er mars à 18 h 00 à Nîmes

Comment et pourquoi la démocratie devient totalitaire ?

Confé­rence-débat de Jean-Pierre Mau­gendre

Mai­son Dio­cé­saine de Nîmes

6 rue Salo­mon Rei­nach (par­king)

Libre par­ti­ci­pa­tion aux frais

Pour ceux qui le sou­haitent, la confé­rence sera sui­vie d’un repas au res­tau­rant (à réser­ver).

Librai­rie. Le confé­ren­cier dédi­ca­ce­ra à l’issue de la confé­rence.

Orga­ni­sé par le Cercle roya­liste catho­lique de Nîmes 06 10 90 55 27 – andre.catherine@aliceadsl.fr

La démo­cra­tie peut-elle deve­nir tota­li­taire ? Cette asso­cia­tion de mots semble anti­no­mique et paraî­tra presque blas­phé­ma­toire à cer­tains. Mais au-delà des mots et des prin­cipes ver­tueux, il y a les idéo­lo­gies et les faits : le phé­no­mène qui voit les démo­cra­ties modernes s’ingérer tou­jours plus dans des domaines qui échap­paient tra­di­tion­nel­le­ment à l’État. Ins­ti­tu­tion­na­li­ser une nou­velle morale. Ten­ter de dépla­cer les limites du bien et du mal.

Les évé­ne­ments entou­rant l’adoption de la loi ins­ti­tuant le pré­ten­du « Mariage pour tous » ont ser­vi de révé­la­teur à beau­coup de nos contem­po­rains aba­sour­dis par ce qu’ils obser­vaient. Il s’agit main­te­nant de pas­ser de la révolte contre les consé­quences à l’analyse des causes. Ce sera l’objet de notre confé­rence


II – Ven­dre­di 14 mars à 20 h 30 à Ver­sailles

L’Action fami­liale et sco­laire, l’AVANDA et Renais­sance Catho­lique
vous invitent à la confé­rence-débat que don­ne­ra

Roberto de Mattei,

Spé­cia­liste d’histoire moderne, reli­gieuse et poli­tique :

Vatican II – Une histoire à écrire

Salle Mont­gol­fier, Hôtel de Ville, 4 ave­nue de Paris, 78000 Ver­sailles

Gares : Ver­sailles-rive gauche ou Ver­sailles-Chan­tiers

Libre par­ti­ci­pa­tion aux frais
_​Librairie. Le confé­ren­cier dédi­ca­ce­ra ses ouvrages dont le der­nier, Vati­can II. Une his­toire à écrire.

Ren­sei­gne­ments : 01 42 04 93 20 – https://www.renaissancecatholique.org/>

Le concile Vati­can II s’est ouvert le 11 octobre 1962. Son his­toire, chao­tique, reste encore à écrire et, plus encore, à com­prendre. _​ L’abondance de sources de pre­mière main, mémoires des acteurs ou com­men­taires jour­na­lis­tiques, si elle est un atout pour l’historien, consti­tue aus­si, pour lui, une gageure tant il est dif­fi­cile de clas­ser les infor­ma­tions. Et il faut aus­si com­prendre les enjeux théo­lo­giques des dif­fé­rentes thèses en pré­sence pour per­ce­voir pré­ci­sé­ment le sens des docu­ments offi­ciels pro­mul­gués par les Pères conci­liaires.
Rober­to de Mat­tei dis­pose des com­pé­tences his­to­riques et des connais­sances théo­lo­giques néces­saires pour mener à bien ce tra­vail. Ce livre est un élé­ment indis­pen­sable de l’historiographie du Concile.