Sous le signe d’Antigone

- Prix : 15 €





Les catholiques en politique au XXIe siècle

Créon : Ain­si tu as osé pas­ser outre à ma loi ?

Anti­gone : Oui, car ce n’est pas Zeus qui l’avait pro­cla­mée ! Ce n’est pas la Jus­tice, assise aux côtés des dieux infer­naux ; non, ce ne sont pas là les lois qu’ils ont jamais fixées aux hommes, et je ne pen­sais pas que tes défenses à toi fussent assez puis­santes pour per­mettre à un mor­tel de pas­ser outre à d’autres lois, aux lois non écrites, inébran­lables, des dieux ! Elles ne datent, celles-là, ni d’aujourd’hui ni d’hier, et nul ne sait le jour où elles ont paru. Ces lois-là, pou­vais-je donc, par crainte de qui que ce fût, m’exposer à leur ven­geance chez les dieux ?
Anti­gone, tra­gé­die de Sophocle, 441 av. J.-C.Après des lustres d’infortune ou de four­voie­ment des catho­liques dans la cité moderne, les trois domaines « non négo­ciables » défi­nis par Benoît XVI (défense de la vie, de la famille et de la liber­té d’éducation) peuvent leur appor­ter une nou­velle approche en poli­tique. Alors que ces trois prin­cipes sont aujourd’hui impu­dem­ment et comme irré­ver­si­ble­ment trans­gres­sés par le pou­voir laï­ciste, pour­rait sur­gir alors dans nos nations libé­rales ce qui a fait fina­le­ment la force et la vic­toire des oppo­sants dans les pays com­mu­nistes : la ver­tu de dis­si­dence. Aux abords d’élections déci­sives pour la France, sur fond de menace isla­miste, Rémi Fon­taine reprend ce thème avec per­ti­nence face à l’actuel sys­tème poli­tique. Avec les exemples d’Antigone et des pre­miers chré­tiens.

Loin d’être un désen­ga­ge­ment, comme l’explique l’auteur de Ni laïques ni musul­mans, cette culture de dis­si­dence se veut au ser­vice du bien com­mun. Conju­guée à ce qu’il appelle un « sain et légi­time com­mu­nau­ta­risme», par une soli­da­ri­té chré­tienne et natio­nale, cette ver­tu et cette atti­tude émi­nem­ment poli­tiques pour­raient réveiller l’âme fran­çaise, sous la ban­nière de Jeanne d’Arc. Catho­liques si vous saviez et le vou­liez : voi­ci des élé­ments de dis­cer­ne­ment pour en sor­tir !

Sous le signe d’Antigone. Les catho­liques en poli­tique au XXIe siècle, Rémi Fon­taine, Contre­temps (ISBN 978–2-9536311–1-1), 276 pages, 15 €.

A com­man­der auprès de Renais­sance Catho­lique-Publi­ca­tions (nou­velles coor­don­nées) 23bis rue Edouard-Nieu­port 92150 Sur­esnes – Tél. 01 42 04 93 20 – Fax 01 47 28 71 04 – www.renaissancecatholique.org

Bon de com­mande

Vous aimerez aussi...