Comment notre monde a cessé d’être chrétien

Terres de mission n°74

 

Église universelle : Comment notre monde a cessé d’être chrétien. Le Seuil.

Pro­fes­seur d’histoire contem­po­raine à l’université Paris-Est Cré­teil Guillaume Cuchet vient de publier, aux édi­tions du Seuil, un ouvrage majeur : Com­ment notre monde a ces­sé d’être chré­tien. Les faits sont là, éta­blis en par­ti­cu­lier par les tra­vaux du cha­noine Bou­lard : en l’espace de 50 ans la pra­tique reli­gieuse domi­ni­cale, en France, est pas­sée de 25 % de la popu­la­tion en 1960 à 2 % aujourd’hui. Guillaume Cuchet bat en brèche l’affirmation habi­tuelle selon laquelle le décro­chage de la pra­tique aurait eu lieu en 1968, à cause des “évé­ne­ments” pour les uns et de la pro­mul­ga­tion d’Huma­nae Vitae, l’encyclique de Paul VI condam­nant la contra­cep­tion, pour les autres. En fait le décro­chage a eu lieu en 1965, date de clô­ture du concile Vati­can II. Un entre­tien pas­sion­nant et sans tabou sur un fait socio­lo­gique majeur.

Église en France : À propos du sacrifice héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

Jean-Pierre Mau­gendre revient sur deux textes qu’il a publiés sur le site de Renais­sance Catho­lique : Hon­neur aux ver­tus mili­taires et Emma­nuel Macron aux Inva­lides : des paroles ou des actes ? Notre drame est, d’une part, que les ver­tus mili­taires illus­trées par le sacri­fice du colo­nel Bel­trame sont aux anti­podes des valeurs célé­brées et hono­rées à chaque ins­tant par l’État et les pou­voirs cultu­rels et, d’autre part, que si le dis­cours d’Emmanuel Macron aux Inva­lides ne man­quait ni de véri­té, ni de gra­vi­té, ni d’émotion il est lui aus­si aux anti­podes des actions menées, jusqu’à pré­sent, par le pré­sident de la Répu­blique.

Église en Marche : Marche pour la Vie à Bruxelles le 22 avril

Constance Du Bus, porte-parole fran­co­phone de la Marche Pour la Vie du 22 avril à Bruxelles pré­sente l’actualité du com­bat pour la défense de la vie humaine inno­cente en Bel­gique. La situa­tion semble encore pire qu’en France mais une nou­velle géné­ra­tion de jeunes se lève pour rap­pe­ler le carac­tère sacré de toute vie humaine. L’originalité de cette marche est d’être une marche silen­cieuse.

1 réponse

  1. J’anime un blog sur Pog­gio­lo, mon vil­lage de Corse, et j’ai illus­tré le livre de Guillaume Cuchet par des exemples tirés de ce vil­lage. Les adresses de ces articles sont :
    http://poggiolo.over-blog.fr/2018/02/effondrement.html
    http://poggiolo.over-blog.fr/2018/02/avant-l-effondrement.html
    http://poggiolo.over-blog.fr/2018/02/images-d-avant-l-effondrement-2/2-visite-pastorale.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *