Nicolas Sarkozy : une confession sans contrition ni  »¦absolution.