Nicolas Sarkozy, la république, les religions

Prix : 15 €






En évo­quant à Rome, le 20 décembre 2007, les « racines chré­tiennes » de la France et la « laï­ci­té posi­tive», Nico­las Sar­ko­zy a jeté un sacré pavé dans la mare. Por­tée à ébul­li­tion, la vieille garde laïque a décré­té le pacte répu­bli­cain en dan­ger.

Si l’on prend la peine cepen­dant de lire son livre écrit en 2004, La Répu­blique, les reli­gions, l’espérance, si on le rap­proche d’autres décla­ra­tions, on s’aperçoit que le pre­mier sou­ci de Nico­las Sar­ko­zy est l’islam. Il ne veut modi­fier la loi de 1905 que pour l’intégrer. L’État paie­ra les mos­quées et la for­ma­tion des imams. Les ban­lieues s’en trou­ve­ront paci­fiées.

Au-delà de cette tâche de police, indif­fé­rent à toute révé­la­tion, le Pré­sident sou­haite que les trois reli­gions du livre se réunissent pour irri­guer de leurs valeurs com­munes une mon­dia­li­sa­tion huma­niste. Son Dieu, c’est la moder­ni­té, c’est la Répu­blique.

Vous aimerez aussi...