Un anniversaire oublié

23 réponses

  1. Michel Casse dit :

    Magni­fique article, plein de bon sens et de véri­té. Qui ose main­te­nant nier, après 50 ans de sa mise en appli­ca­tion que cette réforme, appli­quée aux for­ceps, a été une catas­trophe. Vous oubliez de par­ler dans votre article de ces prêtres tel­le­ment débous­so­lés, que cela les a conduit au sui­cide. En dehors d’une mino­ri­té d’évêques, le retour à la vraie messe bloque par­tout. Et com­bien de sacri­lèges chaque jour avec cette com­mu­nion dans la main !!

    • Pnfo dit :

      Bon­jour Michel Casse. Oh vous savez… on a fait pire. On l’a cru­ci­fié et lui il n’a rien dit. Par­don si il a dit : « Père par­donne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». C’est éton­nant que la plus grande phrase du Christ qui a valu notre nou­velle ami­tié avec Dieu, ne se trouve que dans un seul évan­gile : celui de saint Luc. Il n’est même pas dans celui de saint Jean qui était pour­tant au pied de la croix. Mais Saint Luc n’a-t-il pas écrit son évan­gile en écou­tant Marie, la mère de Jésus ? On com­prend mieux. Car je ne vois pas Marie racon­ter la Pas­sion de son fils avec des lamen­ta­tions sur tout ce qu’il a subit. Elle a com­pris qu’elle était, avec son fils, entrain de construire un royaume nou­veau, comme lui a dit son fils lors de sa ren­contre sur le che­min du cal­vaire. Bien à vous.

  2. Michel dit :

    Et dire que cer­tains per­sistent à pen­ser naï­ve­ment que l’affaire de la messe pour­rait être réso­lue par la stricte appli­ca­tion des textes de Vati­can II et sur­tout par la célé­bra­tion de la messe de Paul VI ad orien­tem en latin et gré­go­rien : ils sou­blient sim­ple­ment que telle n’était pas la volon­té du pro­mo­teur de cette der­nière, qui décla­rait à l’audience géné­rale du 26/​11/​1969 (4 jours avant l’entrée en vigueur du nou­veau rite) : « Ce n’est plus le latin, mais la langue cou­rante, qui sera la langue prin­ci­pale de la messe (…) Nous per­dons la langue des siècles chré­tiens, nous deve­nons comme des intrus et des pro­fanes dans le domaine lit­té­raire de l’ex­pres­sion sacrée. Nous per­drons ain­si en grande par­tie cette admi­rable et incom­pa­rable richesse artis­tique et spi­ri­tuelle qu’est le chant gré­go­rien. Nous avons, certes, rai­son d’en éprou­ver du regret et presque du désar­roi. » Et, plus cynique encore, d’ajouter : « Mais, ne l’ou­blions pas, pour notre gou­verne et notre récon­fort : le latin ne dis­pa­raî­tra pas pour autant de notre Église. Il demeu­re­ra la noble langue des actes offi­ciels du Siège apos­to­lique ». (!!!)

    Sources :
    Saint Siège (uni­que­ment en ita­lien : cf. § IL PASSAGGIO ALLA LINGUA PARLATA) :
    http://w2.vatican.va/content/paul-vi/it/audiences/1969/documents/hf_p-vi_aud_19691126.html

    Tra­duc­tion :
    https://lacriseintegriste.typepad.fr/weblog/1969/11/audience-générale-de-paul-vi‑1.html

    • Pnfo dit :

      Bon­jour. C’est éton­nant que l’é­glise catho­lique a pris, comme langue offi­cielle depuis des mil­lé­naires, la langue de ceux qui ont cru­ci­fié leur fon­da­teur. Féli­ci­ta­tions, elle n’est pas ran­cu­nière. Bien à vous.

  3. BIRETTE WILLIAM dit :

    Mer­ci pour ce rap­pel que nous avons mal­heu­reu­se­ment subi et qui donne les fruits dra­ma­tiques de notre église aujourd’­hui.
    Les années ave­nir ne peuvent qu’être un grand retour à la tra­di­tion sinon il n’y aura plus rien !
    Mer­ci Mr JP Mau­gendre

    • Pnfo dit :

      Bon­jour Birette William. Ne serait ce pas que les fruits sont plus inté­rieurs ? Quand une paroisse remet au goût du jour l’a­do­ra­tion eucha­ris­tique alors elle devient vivante. Que se soit dans une messe Paul VI ou tra­dion­nelle, on peut ne pas y mettre tout son amour. Ce que Dieu regarde ce n’est pas l’ex­te­rieur mais l’in­te­rieur. Il me vient ce témoi­gnage dans Mag­ni­fi­cat de cet homme qui était un bon catho­lique plein de valeur tra­di­tion­nelle et qu’à un moment don­né toute sa vie s’est écrou­lée. C’est à ce moment là qu’il a décou­vert Dieu, ce Dieu d’A­mour qui nous prend dans ses bras quand on est trop faible. C’est le même témoi­gnage que la vie de Claire de Cas­tel­ba­jac. Bien à vous.

  4. Beatrice VOUTERS dit :

    Votre article est remar­quable

  5. ALMES dit :

    Le com­mu­nisme et l’is­lam sont fac­teurs d’ap­pau­vris­se­ment. sauf en ex-RDA et en Ara­bie Saou­dite…
    Le socia­lisme est aus­si fac­teur d’ap­pau­vris­se­ment, .…sauf s’il est natio­nal.

  6. Maugest dit :

    Je prends le risque du para­doxe :
    Ajou­ter un com­men­taire pour dire que tout est dit

  7. Volff dit :

    Il semble que le pre­mier repen­tir, ce serait d’a­voir tolé­ré l’a­vor­te­ment. Avec la « libé­ra­tion » sexuelle, c’est cer­tai­ne­ment ce qui a le plus contri­bué à la fonte de l’ef­fec­tif des fidèles.

    • Pnfo dit :

      Bon­jour Volff. Très juste remarque. Comme disait Mère Téré­sa : « si la mère en arrive à tuer son propre enfant dans son ventre, que reste-t-il d’in­ter­dit à l’Homme ? » Bien à vous.

  8. A.F dit :

    Par rap­port à la com­mu­nion directe dans la bouche, la com­mu­nion dans la main ** aug­mente ** les risques de conta­mi­na­tion et d’in­ges­tion micro­bienne.
    Il fau­drait ** inter­dire ** la com­mu­nion dans la main.

  9. de Wavrechin dit :

    DEMANDONS AU SEIGNEUR LA GRÂCE DE LUI RESTER FIDELE ET OBEISSANT, TOUJOURS QUOI QU’IL PUISSE ARRIVER

  10. -Evêque c’est par toi que je meurs (Sainte jeanne d’Arc) !

    Tout est dans cette phrase.

  11. BLACHE dit :

    Un grand mer­ci Mr MAUGENDRE. j’adhère com­plè­te­ment à votre ana­lyse en sou­li­gnant com­bien l’op­por­tu­ni­té de sup­pri­mer les messes et les ras­sem­ble­ments catho­liques est délec­table pour la socié­té fran­çaise athée et com­mu­niste sous pré­texte de laï­ci­sa­tion et main­te­nant d’hy­giène.… Que de pièges en leur nom .…où tombent hélas nos évêques par manque de foi ??? vous le prou­vez hélas (sauf à ARS). Voyons aus­si ce qui va se pas­ser dans les mosquées.…mon meilleur sou­ve­nir à vous depuis Valence.

  12. Lucien Pirson dit :

    Et mal­gré ce qui se passe, on nous pro­met la mise en place la plus rapide pos­sible de la fabu­leuse 5G qui fera des pro­diges mais aus­si beau­coup de malades et de morts. Jésus, tu es venu ver­ser ton Sang pour nous sau­ver, prends pitié de nous ! Marie, inter­cède pour nous !

  13. Pierre Dussol dit :

    Ne fai­sant pas par­tie des pro­gres­sistes béats, je ne peux qu’ap­prou­ver cette ana­lyse en fait évi­dente. Com­ment a‑t-on peu accor­der le moindre cré­dit aux bouf­fons sans culture qui se sont abî­més dans le sui­visme des modes de la « moder­ni­té » et autres sot­tises et conti­nuent à ten­ter de nous y entrai­ner. Si nous savons d’où nous venons, nous sau­rons aus­si où nous allons, disent les Japo­nais. L’a­mi Jean-Pierre Mau­gendre est très bien ins­pi­ré, comme tou­jours.

  14. PIERRE JEANJEAN dit :

    Je suis tout à fait d’ac­cord avec vous sur votre
    article daté du 16 Mars 2020 : il fau­dra un chan­ge­ment total de notre civi­li­sa­tion chré­tienne hélas mori­bonde, pour un retour
    à l’en­sei­gne­ment de notre Sei­gneur Jésus-Christ que l’homme doit res­pec­ter et suivre.
    Que Dieu et La Sainte Vierge pro­tègent notre
    huma­ni­té et nous conduisent à une sagesse.

  15. PIERRE JEANJEAN dit :

    Bon­jour,
    Je suis tout à fait d’ac­cord avec cet article de
    RENAISSANCE CATHOLIQUE du 20 Mars 2020.
    A mon avis, le pou­voir, qui nous dirige, aurait dû réagir dès le mois de Jan­vier 2020 en fer­mant les fron­tières de notre Chère France à savoir sus­pendre pour une durée illi­mi­tée
    les liai­sons aériennes, por­tuaires et ter­restres pour les per­sonnes phy­siques, et ins­tau­rer un couvre-feu per­ma­nent contrô­lé par l’ar­mée qui est la seule enti­té orga­ni­sée, dis­ci­pli­née et
    ayant une expé­rience de la logis­tique
    afin d’as­su­rer le ravi­taille­ment de la popu­la­tion et la prise en charge des malades en liai­son bien-sûr du per­son­nel médi­cal civil.
    Je remarque que la Chine qui pos­sède un pou­voir fort, mal­gré un peu de retard, a pris
    des mesures radi­cales qui com­mencent à avoir des résul­tats.
    Que Dieu et La Sainte Vierge pro­tègent notre
    pays et il ne reste que la prière pour espè­rer
    sor­tir de cette catas­trophe épi­dé­mio­lo­gique.

  16. Jean Hugues Felgeyrolles dit :

    Bon point de vue, sauf… qu’il m’est très désa­gréable de voir citer de Gaulle , peut-être un homme d’é­tat, mais un fief­fé men­teur lui aus­si , et lui aus­si un Jupi­ter dans un autre style

  17. de Tarlé dit :

    Mer­ci pour votre si fine ana­lyse, je n’au­rais pas dit mieux ! Ce n’est plus pos­sible d’être gou­ver­nés par ces fichus ama­teurs, minables, arro­gants, des­truc­teurs, men­teurs, mani­pu­la­teurs, bref, quand donc les fran­çais se ren­dront ils compte que tous ces poli­ti­cards ne pensent qu’à leurs escar­celle à la fin du mois et pas du tout à notre France ? C’est ÉPUISANT de voir notre pays s’a­bî­mer de la sorte et cou­rir à sa propre des­truc­tion ! J’es­père néan­moins que ce confi­ne­ment nous ramè­ne­ra à l’es­sen­tiel et que notre Eglise en sor­ti­ra plus forte que jamais !

  18. Mes chers amis,
    Mes ancêtres ont tou­jours sui­vi et ser­vi l’E­glise depuis des siècles. Je suis le sacris­tain de ma paroisse. Dieu est Tout puis­sant, nous com­men­çons le mois du Rosaire. Notre Sei­gneur (son Sacré Coeur à dit:« Je règne­rai mal­gré Mes enne­mis ». Redou­blons de prières et aban­don­nons-nous à Sa Divine Pro­vi­dence ! Offrons nos sacri­fices et fai­sons péni­tence. Chris­tus vin­cit, Chris­tus regnat, Chris­tus ope­rat ! Pas de vio­lence, pas de ran­cune, aimons nos enne­mis et prions pour eux, offrons un Sacri­fice d’a­gréable odeur à Dieu, il y aura pro­ba­ble­ment des mar­tyrs : notre Patrie, c’est le Ciel ! Eux, ils sont vieux comme le diable qu’ils servent ! Pas de demi-mesure, il est grand temps d’al­ler jus­qu’au bout. Ne recu­lons pas, soyons humbles et sans orgueil, patients, offrons nos souf­frances de chaque jour sans osten­ta­ta­tion, pri­vons-nous, aidons nos frères plus mal­heu­reux que nous, il faut, il est urgent que l’o­bla­tion soit com­plète. « O Crux ave, Spes uni­ca » ! Le pauvre pécheur que je sais être. Ele­vons-nous à Dieu au pied de Son Trône Céleste, nous goû­te­ront la récom­pense éter­nelle ! pour laquelle nous avons tous créés.

  19. saillard marie-françoise dit :

    C’est l’a­bou­tis­se­ment d’un long che­min de plu­sieurs dizaines d’an­nées qui a vu l’af­fai­blis­se­ment de l’é­glise catho­lique dû à de nom­breux fac­teurs : en 1er : le manque de conte­nu dans l’é­du­ca­tion à la foi chré­tienne , cela est capi­tal ! Faire des des­sins et par­ta­ger un gâteau n’est aucu­ne­ment un conte­nu !
    Et il y a eu aus­si la sou­mis­sion aux exi­gences de notre époque ( consom­ma­tion )
    Il y a eu aus­si les actions cou­pables de cer­tains prêtres qui auraient dus être sanc­tion­nés plus dure­ment par leur hié­rar­chie …et tant d’autres fac­teurs dont celui , très impor­tant aus­si de l’a­ban­don de la culture dans notre pays …!!!
    Bref, le navire a som­bré . Il reste des per­sonnes remar­quables , tou­te­fois , qui s’ex­priment sur la foi , sur la richesse du ques­tion­ne­ment . Je crains par­fois que ces per­sonnes , un jour , ne deviennent des mar­tyrs !
    ,

Répondre à PIERRE JEANJEAN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *