Les évêques de France, Dieu et le corona virus

12 réponses

  1. René dit :

    Et que peut faire le peuple chré­tien à qui non seule­ment les évêques ne donnent pas de reponse catho­lique à cette crise, mais encore qu’on prive de la messe et de la com­mu­nion ?

    • pnfo dit :

      Bon­jour René. Au moins, lire les témoi­gnages de ceux qu’on vécu déjà cette situa­tion : Wal­ter J. Cis­zek qui a écrit « Avec Dieu au Gou­lag », le bien­heu­reux mon­sei­gneur Gika mar­tyr des com­mu­nistes rou­mains… Bien à vous.

  2. Montaignac dit :

    Mon­sieur,
    Votre pro­pos à peine accu­sa­teur, au final d’une incise intro­duc­tive, contre la FSSPX est stu­pide. Il fal­lait que vous lachiez une for­mule pour attes­ter votre roma­ni­té, vous qui avez été favo­rable aux sacres de Mgr Lefebvre. Sur­tout on véri­fie que vous n’êtes ni intel­li­gent, ni pers­pi­cace. Car la FSSPX n’est pas une agence com­mer­ciale qui véri­fie les actifs et pas­sifs des autres… Au demeu­rant, nous sommes tous embar­qués dans la même galère, les tra­dis, Eccle­sia Dei ou pas. Vous ne l’a­vez pas com­pris.
    En outre, vos leçons à »deux sous » auraient sans doute un autre effet si votre par­cours oppor­tu­niste ne venait enta­cher tout ce que vous écri­vez… Pitoyable.
    C’est ce type d’ex­po­sés que vous expo­sez, qui ruinent tou­jours notre com­bat.
    Les prêtres de la Tra­di­tion, FSSP, FSSPX ou ICRSP, n’ont vrai­ment pas besoin de vous comme défen­seur…
    Fide­lis Mon­tai­gnac, atta­ché à la cha­pelle Eccle­sia Dei de Tou­louse

    • Domdet dit :

      Mon­tai­gnac
      Bon­jour, pour­quoi vous habi­tez vous der­rière des ou une fra­trie pour cri­ti­quer ceux qui sont dans la barque Église comme vous et nous tous ? La divi­sion est l’art du prince de ce monde. Il se sait per­dant et fait feu de tout bois pour entraî­ner le max d’âmes dans la per­di­tion éter­nelle. L’heure est à la prière et à l’aide des prêtres à qui l’on empêche de célé­brer ce pour­quoi ils ont consa­crés leur vie quelque soit la congré­ga­tion ou l’of­fi­cine de laquelle ils dépendent.
      Et réjouis­sons nous car nous savons que l’é­glise triom­phe­ra à la fin et cette fin est très très proche.
      Que Dieu vous bénisse et nous pro­tège.

  3. A.F dit :

    Par rap­port à la com­mu­nion directe dans la bouche, la com­mu­nion dans la main ** aug­mente ** les risques de conta­mi­na­tion et d’ingestion micro­bienne.
    Il fau­drait ** inter­dire ** la com­mu­nion dans la main.

  4. pnfo dit :

    Bon­jour. L’a­na­lyse sur les évêques est assez per­ti­nente mais quand on en arrive à la com­pa­rai­son, c’est qu’il n’y a plus l’A­mour. Or le monde a besoin de l’A­mour. Certes on s’en­ri­chie d’A­mour par la messe et la com­mu­nion. Mais pas for­cé­ment. Les mar­tyrs, Wal­ter J. Cis­zek qui a écrit Avec Dieu au Gou­lag, des chré­tiens dans les camps de concen­tra­tion et même le Christ sur la croix… en sont la preuve.

    C’est parce qu’ils n’ont pas refu­sé la per­sé­cu­tion qu’ils ont pu trou­ver la force inté­rieure pour vivre leur rela­tion avec Dieu au sein même de la per­sé­cu­tion et ain­si leur témoi­gnage a per­mis à d’autre de se conver­tir.

    Ce qui est impres­sion­nant ce sont les chré­tiens de la deuxième vague de pre­miers chré­tiens. Ils se sont conver­tis alors qu’ils savaient qu’ils fini­ront dans l’a­rène. Qu’est-ce qui pou­vait les pous­ser ain­si ? La force inté­rieure du mar­tyr et l’es­pé­rance d’être avec Dieu dans l’au-delà.
    Bien à vous.

  5. Chevalier Jean DEWAIFHARI dit :

    Curieuse réac­tion com­men­tée en ce temps de cala­mi­tés et de guerre pro­fi­table Uni­que­ment à.… l’ennemi me semble t‑il.
    Quand ces­se­ront ces gué­rillas internes, au moment où nous sommes appe­lés à résis­ter.

    Sous Hol­lande l’épiscopat un temps fri­leux fini par se ran­ger timi­de­ment der­rière les ban­nières du Royaume de France chré­tien et nous mar­châmes par mil­lions sur le pavé pari­sien, en retrou­vant cette grande union chré­tienne.
    C’est à nous, peuple chré­tien, fils de la fille aînée de l’église d’infléchir les déci­sions injustes et de mon­ter au com­bat, nos cha­pe­lets à la main. C’est à nous de dres­ser nos autels et d’ouvrir nos églises fer­mées, priant à genoux devant le saint Sacre­ment, dans l’attente du retour de nos prêtres.….
    Le reste n’est que bali­vernes.
    Dieu Pre­mier Ser­vi !!!

    • Pnfo dit :

      Bon­jour Che­va­lier Jean DEWAIFHARI. Je ne dois pas avoir le même évan­gile que vous car je ne vois pas Jésus tenir ce genre de pro­pos. Ses dis­ciples peut-être, sur­tout les zélotes, mais pas le maître.

      Lui, il est plus à pas­ser à tra­vers ceux qui vou­lait le pous­ser du falaise, sans leur faire aucun mal. Et quand son heure est arri­vée, il est docile à ses enne­mis qui le cru­ci­fiaient. Satan a pen­sé qu’il pou­vait mon­ter l’homme contre Dieu en anéan­tis­sant le Fils de Dieu et ain­si declan­cher la colère de Dieu le Père. Alors qu’il allait y arri­ver quand Jésus dit « Père pour­quoi m’a tu aban­don­né ? « , Jésus a cette parole magni­fique : « Père par­donne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » et de rajou­ter « Père entre tes mains je remets mon esprit ». Et Dieu le Père par­donne en res­sus­ci­tant son Fils, en fai­sant plus qu’ef­fa­cer la faute…

      Beau­coup ont accep­té de mour­rir, non pas en com­bat­tant pour anéan­tir l’en­ne­mi afin d’a­voir un monde par­fait, mais en témoi­gnant de l’A­mour de Dieu pour sa créa­ture même celle qui le hais. L’en­ne­mi de l’A­mour, ce n’est pas la haine mais la peur.

      Alors, faites ce que vous vou­lez… mais sans moi, car je ne vous repren­drais pas la liber­té que Jésus-Christ nous a acquis sur la croix. Je pré­fère me tenir le plus près pos­sible du Maître afin d’a­voir son regard d’A­mour. Bien à vous.

  6. Argo. dit :

    Je ne crois pas du tout à une ven­geance divine. Dans ce cas pré­cis, les bons comme les mau­vais tré­passent ! Où est le tri entre le bon grain et l’i­vraie ? Les Chi­nois avec leurs détes­tables pra­tiques culi­naires s’en sont char­gés ! A moins que l’a­ma­teur de pan­go­lin soit le bras armé du Sei­gneur ? Ce que je ne crois pas ! Par contre si l’homme reve­nait à plus de sagesse et de spi­ri­tua­li­té, ce ne serait déjà pas si mal !

  7. Etienne dit :

    @ Pnfo
    « Les hommes d’armes com­bat­tront et Dieu don­ne­ra la vic­toire. »
    Vous connais­sez l’au­teur.

  1. 4 mars 2020
  2. 23 mars 2020

    […] la néces­si­té de sus­pendre les offices publics (Renais­sance Catho­lique a four­ni une inté­res­sante réflexion à ce sujet), à impé­rer des messes votives ou au moins des orai­sons votives. De tout cela, pas un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *