Le temps des grands changements arrive

Jean-Yves Le Gal­lou sera pré­sent à  la Fête du Livre de Renais­sance Catho­lique, le 8 décembre pro­chain à  Grand’Maisons (78 – Vil­le­preux).

En pré­pa­ra­tion à  cette dédi­cace, nous l’avons inter­ro­gé sur La tyran­nie média­tique ain­si que sur Le nou­veau dic­tion­naire de Nov­langue et lui avons deman­dé d’inviter à  sa manière un large public à  venir le ren­con­trer et pour­suivre cet entre­tien lors de cette 22ème Fête du Livre.

Nous remer­cions le pré­sident de Polé­mia pour cette agréable marque d’amitié.


Renais­sance Catho­lique : Pour­quoi avoir écrit La tyran­nie média­tique ? (1)

Jean-Yves Le Gal­lou : J’ai écrit cet ouvrage parce que la réa­li­té du régime dans lequel nous vivons est la tyran­nie média­tique : les hommes poli­tiques d’abord, mais aus­si les juges, les intel­lec­tuels, les « experts » et par­fois même les hommes d’Église cherchent à plaire aux médias : au risque de deve­nir des média­gogues. Un média­gogue ne cherche ni le vrai, ni le juste : il cherche à plaire, il cherche le « conve­nable », c’est-à-dire le « poli­ti­que­ment cor­rect », « l’artistiquement cor­rect », « l’historiquement cor­rect », « le reli­gieu­se­ment cor­rect ». La tyran­nie média­tique ana­lyse en pro­fon­deur le fonc­tion­ne­ment de cette per­ver­sion de la liber­té de l’esprit.

RC : Et la réédi­tion de votre dic­tion­naire de la Nov­langue ?

J.-Y. Le G. : La Nov­langue est la langue de la super­classe mon­diale. Elle sert à expri­mer l’idéologie domi­nante. Elle a ses mots tabous (« fron­tières » par exemple) et ses mots sidé­rants (« réac », « raciste », « déra­page », par exemple). Elle applique les prin­cipes défi­nis par Orwell dans 1984 : « La véri­té c’est le men­songe », « la paix, c’est la guerre ». Il faut connaître la langue de l’ennemi pour évi­ter qu’elle ne prenne le contrôle de notre cer­veau. Le nou­veau dic­tion­naire de Nov­langue (2) est un outil de tra­vail. Le maî­tri­ser est une mesure de pro­phy­laxie.dico_novlangue_2013.jpg

RC : Quel a été l’accueil de la presse et des lec­teurs à ces deux ouvrages ?

J.-Y. Le G. : Sans sur­prise. Silence de cris­tal dans la grosse presse écrite et les vieilles télé­vi­sions.

Bonne reprise dans la presse dis­si­dente. Excellent buzz sur les sites Inter­net alter­na­tifs et les réseaux sociaux.

Bref, rien chez les dino­saures, beau­coup sur la réin­fo­sphère. Beau­coup de com­mandes sur Inter­net.

Et beau­coup d’encouragement des lec­teurs.

RC : Quel mes­sage sou­hai­te­riez-vous adres­ser aux lec­teurs qui vien­dront vous ren­con­trer le 8 décembre pro­chain à Vil­le­preux ?

J.-Y. Le G. : Je crois que le temps des grands chan­ge­ments arrive. Que les cycles his­to­riques de rup­ture des tra­di­tions (1968), d’ouverture des Fron­tières (1963) de culpa­bi­li­sa­tion (1972), et même des Lumières, par­viennent à leurs termes. De grands bou­le­ver­se­ments s’annoncent.

(1) La tyran­nie média­tique, Via Roma­na, février 2013, 380 pages, 23 €.
Voir notre recen­sion de ce livre dans Renais­sance Catho­lique n° 127, de mai 2013, page 19.

(2) Nou­veau Dic­tion­naire de novlangue/​ Plus de 500 mots pour vous mani­pu­ler. Michel Geof­froy, Ed. Polé­mia, octobre 2013, 10 € (à ache­ter en ligne sur le site de Polé­mia).

RC/J.-Y. LE GALLOU


=> SOUTENEZ notre action de défense de la civi­li­sa­tion par le livre !
Si vous ne pou­vez pas vous rendre à cette Fête du Livre, aidez-nous à la pré­pa­rer et à LA FINANCER : tous vos dons seront utiles !!

=> rouge]Pour faire un don en ligne cli­quez ci-après : [Don .

=> Dons par cour­rier en écri­vant à Renais­sance Catho­lique, 23 bis rue Edouard Nieu­port, 92150 Sur­esnes (France)

Je m’abonne en ligne à la revue Renais­sance Catho­lique