Intervention pour la Marche de prière pour la vie 2011

Mes chers amis,

Votre pré­sence ici ce soir témoigne que, face à la dis­pro­por­tion énorme entre les moyens consi­dé­rables et puis­sants dont sont dotées les forces qui tra­vaillent pour la « culture de mort » et les moyens dont dis­posent les pro­mo­teurs d’une « culture de la vie et de l’amour », vous savez que rien n’est impos­sible à Dieu.

Mais vous savez aus­si que cette aide de Dieu se mérite par les prières et les sacri­fices : « Par son exemple, Jésus nous a lui-même mon­tré que la prière et le jeûne sont les armes prin­ci­pales et les plus effi­caces contre les forces du mal » écrit Jean Paul II dans Evan­ge­lium vitæ. C’est là l’originalité, la légi­ti­mi­té et la rai­son d’être de notre Marche de prière.

Nous implo­rons le par­don du Christ qui, seul, peut rendre la paix à tant d’âmes meur­tries par les péchés contre la Vie (avor­te­ment, contra­cep­tion, eutha­na­sie, mani­pu­la­tions géné­tiques,…) et nous lui deman­dons d’épargner à nos socié­tés le trop juste châ­ti­ment qu’elles ont méri­té par les flots de sang inno­cent répan­dus et sacri­fiés aux nou­velles idoles du plai­sir, du confort et de la volup­té.

mplv2011_13.jpgEt parce qu’il y a scan­dale public, toutes ces mesures contre la Vie étant ins­crites dans la loi, il convient qu’il y ait une répa­ra­tion publique. À la face de Dieu, mais aus­si des hommes, notre Marche veut rap­pe­ler que Dieu seul est maître de la vie et de la mort.

Le suc­cès de notre marche ne se mesu­re­ra pas en nombre de mar­cheurs, ni ne sera appré­cié seule­ment à l’aune de ses retom­bées média­tique. Le suc­cès de notre Marche sera fonc­tion de la pure­té de nos cœurs, de la droi­ture de nos inten­tions et de la fer­veur de nos prières. Et contre cela, le Monde ne peut rien !

Nous por­tons dans nos prières graves et ins­tantes, les enfants en péril, les mères en détresse, les malades aban­don­nés, les vieillards reje­tés, conscients que la valeur d’une socié­té se mesure à la place qu’elle réserve aux plus faibles de ses membres.

mplv2011_27-2.jpgCepen­dant la prière n’est pas tout et ne dis­pense en aucune manière de l’action. Avec nos amis du col­lec­tif « En Marche pour la vie » nous rap­pel­le­rons le 22 jan­vier pro­chain qu’à l’approche d’échéances élec­to­rales majeures la défense de la vie humaine inno­cente n’est pas pour nous une matière option­nelle mais au contraire un élé­ment essen­tiel de nos choix élec­to­raux. Nous n’avons voca­tion à être ni les sup­plé­tifs élec­to­raux d’une droite hédo­niste et affai­riste ni les com­plices d’une gauche liber­taire toute acquise au célèbre blas­phème : « Ni Dieu, ni maître. » Les temps du vote pour le moindre mal qui est sou­vent un moindre pire sont clos. Avec nos amis de LLV et de SOS Tout-Petits nous assu­re­rons une pré­sence priante en fin de ce cor­tège.

Je suis enfin heu­reux de vous annon­cer la pre­mière Marche pour la vie qui se dérou­le­ra le 13 mai pro­chain à Rome même à l’appel de nos amis Fran­ces­co Agno­li et Vir­gi­nia Coda Nun­ziante.

La mul­ti­pli­ca­tion de ces marches dans tous les pays euro­péens est un motif tan­gible d’espérance en des jours meilleurs. « Les hommes d’armes com­bat­tront et Dieu don­ne­ra la vic­toire. » Bonne Marche ! Que Dieu nous garde !

MPLV_2011_-_1_.jpg


D’autres pho­tos ici

Vous aimerez aussi...