Géographie pour les enfants : Présentation

[Cli­quer sur l’image pour télé­char­ger le dos­sier de pré­sen­ta­tion com­plet :

Manuel_de_geographie.jpg ->doc647]

Ache­ter le Manuel de Géo­gra­phie en ligne

Faut-il rap­pe­ler com­bien les enfants sont avides de connaître et de com­prendre le monde qui les entoure ? Ce manuel de géo­gra­phie répon­dra à quelques-unes de leurs ques­tions et les aide­ra à « s’intéresser à la mai­son que Dieu a don­née aux hommes, en France et dans le monde, à voir com­ment ils l’ont arran­gée ou déran­gée, à recon­naître – avec leurs richesses et leurs limites – les don­nées maté­rielles qu’ils doivent res­pec­ter tout en les exploi­tant s’ils veulent sub­sis­ter hon­nê­te­ment et fra­ter­nel­le­ment. » (R. Th. Cal­mel, École chré­tienne renou­ve­lée).Le manuel guide l’enfant pas à pas dans sa décou­verte de la France et du monde. À par­tir de pho­to­gra­phies, de cartes et de sché­mas, il apporte des défi­ni­tions pré­cises sur les reliefs, les villes et les vil­lages, les rivières et les mers, le ciel, les sai­sons, les métiers… Après quelques ques­tions des­ti­nées à gui­der l’observation des docu­ments et à sus­ci­ter la réflexion de l’élève, un texte for­mant le corps de la leçon s’achève par un résu­mé à rete­nir et quelques exer­cices.

Le livre com­prend deux séries de leçons, pré­vues pour les deux années du Cours Élé­men­taire. Chaque année se divise en trois par­ties : l’enfant est tout d’abord invi­té à obser­ver le monde qui l’entoure, il découvre ensuite les richesses de la nature, puis les acti­vi­tés des hommes. L’horizon s’élargit peu à peu vers des espaces plus loin­tains et les « dos­siers décou­verte » en fin de par­tie favo­risent cette ouver­ture.

Les connais­sances et les com­pé­tences exi­gées par le pro­gramme offi­ciel de
2016 sont inté­grées.

Ce livre veut appor­ter des connais­sances pré­cises et variées tout en appre­nant aux enfants à admi­rer les beau­tés du monde : de courtes poé­sies et quelques œuvres pic­tu­rales montrent com­ment des artistes ont per­çu les réa­li­tés étu­diées.