Faut-il être islamophobe ?

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. jean dufour dit :

    Faut-il être isla­mo­phobe ?
    J’apprécie tou­jours les articles de Jean-Pierre Mau­gendre mais son éditorial inti­tulé faut-il être isla­mo­phobe ? com­porte une erreur sur les rai­sons du développement de l’islam,de la sol­li­ci­tude et de la mansuétude dont il est l’objet de la part de nos diri­geants et de sa pro­mo­tion par les mêmes qui ont pro­mu le com­mu­nisme lors du der­nier siècle.
    En effet il parle du sou­tien des intel­lec­tuels cos­mo­po­lites et comme il faut appe­ler un chat un chat il s’agit dans sa pensée des intel­lec­tuels juifs.
    Or l’erreur est là : que ces intel­lec­tuels soient juifs n’est pas impor­tant, ce qui compte c’est que ces intel­lec­tuels juifs sont francs-maçon,leur judéïté n’est pour rien dans leur idéologie pas plus que dans leur accès aux postes de pou­voir dans le monde qu’ils tiennent comme les non juifs de leur adhésion à la secte secrète.
    La tare de la droite française est de tom­ber dans le piège ten­du par la franc-maçonnerie pour nous faire prendre des ves­sies pour des lan­ternes et ne voir dans ces tenants de l’idéologie mon­dia­liste que des juifs alors qu’il faut y voir des francs-maçons ; il est en effet plus facile de stig­ma­ti­ser un antisémite qu’un anti-franc-maçon.Ce stratagème les met à l’abri à bon compte et leur per­met d’opérer sans sou­ci dans les ténèbres.
    Quand les chrétiens, en par­ti­cu­lier, ces­se­ront d’être cultu­rel­le­ment antisémites,un grand pas sera fait pour dénoncer les abus et les tur­pi­tudes de l’oligarchie maf­fieuse qui dirige la planète depuis la révolution française, à savoir la franc-maçonnerie dans ses loges supérieures avec la com­pli­cité des gogos des loges de base.Les juifs en tant que tels n’y sont pour rien.Quant à leur pays,je rap­pel­le­rai que l’ange a dit à Joseph alors en Egypte : prends l’enfant et sa mère et revient au pays d’Israël ( Mat­thieu 2, 19)la pales­tine n’existait pas à l’époque ; Israël est donc leur pays à eux donné irrévocablement par Dieu et il est nor­mal qu’il le défendent avec les appuis qu’ils peuvent trou­ver.
    Bien cor­dia­le­ment.
    Jean Dufour