Après la 19e Marche pour la Vie

La 19e Marche pour la Vie orga­ni­sée par Renais­sance Catho­lique, le same­di 3 octobre der­nier, béné­fi­ciait cette année, pour la pre­mière fois, du sou­tien de quatre évêques fran­çais et d’un mes­sage d’encouragement du pré­sident de l’Académie Pon­ti­fi­cale pour la Vie, Mgr Fisi­chel­la.

Sur le par­vis de la basi­lique Notre-Dame-des-Vic­toires à Paris, lieu du ren­dez-vous de départ, le Père Jean-Noël (Fra­ter­ni­té de la Trans­fi­gu­ra­tion) pro­cé­da à la béné­dic­tion des ban­nières et des cierges et pro­non­ça une vigou­reuse exhor­ta­tion, avant que Jean-Pierre Mau­gendre ne rap­pelle le sens de cette Marche pour la Vie en insis­tant sur la néces­si­té de la prière : « Les forces humaines sans la grâce seraient impuis­santes en face d’une machine de guerre qui est, sans méta­phore, sata­nique. » D’autres ecclé­sias­tiques et plu­sieurs élus, conseillers régio­naux, étaient éga­le­ment au ren­dez-vous.

Essen­tiel­le­ment consti­tué de jeunes, le cor­tège, illu­mi­né par les cierges des mar­cheurs, s’est ren­du à la basi­lique du Sacré-Cœur de Mont­martre, réci­tant le cha­pe­let et chan­tant des can­tiques, bran­dis­sant des affiches au mes­sage sans ambi­guï­té : « L’avortement tue des enfants » ; « Si tu veux la paix, défends la vie ».

L’arrivée au Sacré-Cœur s’est dérou­lée sans dif­fi­cul­tés ni contre-mani­fes­ta­tions hos­tiles, au milieu d’un dis­po­si­tif poli­cier impres­sion­nant. Notre ami Pierre Vou­ters, délé­gué géné­ral de Lais­sez-les Vivre, s’est cepen­dant fait agres­ser par un exci­té qui lui a, au sens propre, cas­sé la figure. Les exa­mens effec­tués n’ont rien déce­lé d’alarmant et nous sou­hai­tons à notre ami un prompt réta­blis­se­ment. L’agresseur court tou­jours… Un très beau Salut du Saint-Sacre­ment, pré­si­dé par le cha­noine de Dain­ville (Ins­ti­tut du Christ-Roi), s’est dérou­lé dans la basi­lique du Sacré-Cœur, aima­ble­ment mise à la dis­po­si­tion des mar­cheurs par le Père Laver­ton, son rec­teur.

Renais­sance Catho­lique se réjouit de la jeu­nesse des par­ti­ci­pants à cette Marche. Elle mani­feste que nous ne sommes pas les pous­sié­reux défen­seurs d’un ordre moral dépas­sé mais les (indignes) témoins d’une véri­té qui est un feu et que nous avons reçue dans nos faibles mains. En ce 3 octobre où l’on fête sainte Thé­rèse de l’Enfant-Jésus, qui a, elle aus­si, beau­coup mar­ché en priant, c’est peut-être une enfant qui a le mieux syn­thé­ti­sé, dans sa naï­ve­té, notre espé­rance, en s’écriant sur le par­cours : « Maman il va y avoir un miracle ! Les gens vont venir prier avec nous pour sau­ver les bébés. »

On note­ra, une nou­velle fois, le silence assour­dis­sant des médias autour de cette mani­fes­ta­tion…

Renais­sance Catho­lique donne ren­dez-vous à tous pour la 6e mani­fes­ta­tion natio­nale du col­lec­tif « En marche pour la Vie», dimanche 24 jan­vier 2010, à 14 h 30 place de la Répu­blique à Paris, puis en octobre 2010 à la 20e Marche de prière pour la vie.

Vous aimerez aussi...