Aperçu de l’Université d’été 2015 de Renaissance Catholique

Plein suc­cès quan­ti­ta­tif et qua­li­ta­tif pour la 24e uni­ver­si­té d’été de Renais­sance Catho­lique, qui s’est tenue du 11 au 14 juillet au Car­rou­sel de Baron­ville (28) sur : La France au risque de l’islam. Le public, en crois­sance numé­rique sen­sible par rap­port à l’année pré­cé­dente et lar­ge­ment rajeu­ni, a plé­bis­ci­té ces quatre jour­nées d’étude, de prières et de ren­contres dans l’amitié fran­çaise et l’espérance chré­tienne.

Tous les par­ti­ci­pants ont été sub­ju­gués par la qua­li­té des inter­ven­tions, les confé­ren­ciers pré­sents, dont de nom­breux pro­fes­seurs d’université ayant eu le talent de rendre leurs connais­sances par­fai­te­ment acces­sibles à leurs étu­diants d’un jour. À de nom­breuses reprises, les par­ti­ci­pants ont eu le sen­ti­ment d’assister à un véri­table feu d’artifice intel­lec­tuel, mélange sub­til d’érudition et d’humour, de capa­ci­té d’analyse et d’enthousiasme, de rigueur et de poé­sie !Ce qui aurait pu être un huis clos dépres­sif sur les mal­heurs des temps s’est avé­ré être une for­mi­dable leçon d’espérance. Tous les confé­ren­ciers, quel que soit le sujet qu’ils trai­taient, ont en effet mon­tré et démon­tré que l’islamisation de la France était très loin d’être un phé­no­mène iné­luc­table. Nombre d’entre eux nous fai­saient l’honneur de leur pré­sence pour la pre­mière ou la seconde fois : le géné­ral (2S) Marc Pai­tier, Marie-Thé­rèse Urvoy, Domi­nique Urvoy, Oli­vier Hanne, Rober­to de Mat­tei, Fran­çois-Xavier Bel­la­my, Jean-Fran­çois Che­main, Jean-Yves Ner­riec, l’abbé Guy Pagès venant ren­for­cer des inter­ve­nants plus éprou­vés : Phi­lippe Conrad, l’abbé de Tanouärn, Jean-Pierre Mau­gendre. Beau­coup, confé­ren­ciers et par­ti­ci­pants, ont eu à cœur de nous dire com­bien ces jour­nées « en famille » les avaient revi­go­rés.

Une soi­rée consa­crée à la Pre­mière guerre mon­diale avec pro­jec­tion d’un film sur les écri­vains dans la guerre et pré­sen­ta­tion d’une expo­si­tion orga­ni­sée par la Drac (Droit du reli­gieux ancien com­bat­tant) a été par­ti­cu­liè­re­ment appré­ciée ain­si que le témoi­gnage de Joseph Fadelle.

Fidèle au trip­tyque : « tra­di­tion, réflexion, trans­mis­sion », cette Uni­ver­si­té d’été a éga­le­ment été un temps fort spi­ri­tuel, la messe étant célé­brée chaque jour dans l’église parois­siale de Béville-le-Comte, et cultu­rel avec des visites gui­dées de la cathé­drale de Chartres et du jar­din médié­val de Bois-Richeux.

À l’occasion de cette Uni­ver­si­té d’été, ont été publiés les Actes de l’Université d’été 2012 : À quoi sert l’Histoire ? avec les contri­bu­tions de Michel De Jae­ghere, Fran­çois-Xavier Bel­la­my, Jean-Pierre Mau­gendre, Jean-Fran­çois Che­main, Jean Sévil­lia, Mar­tin Pel­tier, Jean-Marie Kéroas, Rey­nald Secher, Phi­lippe Conrad, Nico­las Noël, Cha­noine Benoît Mer­ly. Cet ouvrage de 328 pages, ven­du 22 € est dis­po­nible sur : www.renaissancecatholique.org

Le 15 juillet 2015

Vous aimerez aussi...