19 octobre 2013 : veillée de prière à Montmartre

En remplacement de la traditionnelle Marche pour la Vie,

veillée de prière pour la Vie et la Famille

au Sacré-Cœur de Montmartre

Pour se lever, un peuple cou­ché doit d’abord se mettre à genoux

L’année 2013 aura été mar­quée par une résis­tance, aus­si ample qu’inattendue, au « chan­ge­ment de civi­li­sa­tion » en cours, accé­lé­ré par le vote et la pro­mul­ga­tion de la loi Tau­bi­ra déna­tu­rant le mariage. Un pou­voir tota­li­taire a uti­li­sé tous les arti­fices d’un for­ma­lisme juri­dique pous­sé à ses ultimes extré­mi­tés pour impo­ser à une popu­la­tion, d’abord scep­tique puis de plus en plus rétive, des réformes socié­tales qui réduisent l’enfant à un objet de dési­rs et l’homme à un simple outil de pro­duc­tion et de consom­ma­tion.

La révo­lu­tion actuelle ne s’arrêtera pas là. Nous sont ain­si annon­cés : l’enseignement du gen­der à la mater­nelle, l’ouverture de la P.M.A. aux paires homo­sexuelles, l’extension de l’euthanasie et du sui­cide assis­té (la com­po­si­tion du Comi­té Consul­ta­tif Natio­nal d’Éthique ayant été modi­fiée afin d’y don­ner la majo­ri­té aux adeptes de la culture de mort), etc.

La conver­sion des intel­li­gences

Depuis un an, les ini­tia­tives se sont mul­ti­pliées afin d’essayer d’enrayer cette marche vers l’abîme. Mani­fes­ta­tions publiques sous l’égide de La Manif Pour Tous d’une ampleur jamais atteinte, « accueil » local de ministres, veilleurs et sen­ti­nelles, mères veilleuses et Anti­gones, Homen et Prin­temps fran­çais, uni­ver­si­tés d’été et marches… ont mani­fes­té la créa­ti­vi­té, la mobi­li­sa­tion et la diver­si­té des oppo­sants à la déna­tu­ra­tion du mariage.

Cer­taines ques­tions reviennent cepen­dant en boucle par­mi les pro­tes­ta­taires cho­qués et bles­sés par les arres­ta­tions arbi­traires et les bru­ta­li­tés poli­cières : com­ment en sommes-nous arri­vés là ? Com­ment est-ce pos­sible dans « une démo­cra­tie comme la nôtre » ? Ce salu­taire élec­tro­choc doit per­mettre de pas­ser de la révolte contre les consé­quences à l’analyse des causes. Le peuple de France a pris conscience qu’on lui men­tait, que les médias, et en par­ti­cu­lier la télé­vi­sion, lui men­taient.

Cette salu­taire prise de conscience est un ter­reau favo­rable pour ame­ner l’opinion à décou­vrir l’origine des maux dont elle déplore les effets. Nos deux ouvrages récem­ment parus, La Démo­cra­tie peut-elle deve­nir tota­li­taire ? et L’Ordre immo­ral, nous semblent des outils trop peu connus mais irrem­pla­çables pour œuvrer à cette conver­sion des intel­li­gences.

Une nou­velle forme pour notre Marche

Cepen­dant, si cette démarche intel­lec­tuelle est néces­saire et indis­pen­sable, elle ne sera pas suf­fi­sante. Dans Evan­ge­lium Vitae, le pape Jean-Paul II nous rap­pe­lait que « la prière et le jeûne sont les armes prin­ci­pales et les plus effi­caces contre les forces du mal ».

Ani­mée de cette convic­tion, Renais­sance Catho­lique orga­nise depuis plus de 20 ans, au mois d’octobre, avec d’autres asso­cia­tions, une Marche de prières pour la Vie et la Famille, qui abou­tit à la basi­lique du Sacré-Cœur de Mont­martre : démarche publique de prière et de répa­ra­tion pour des crimes publics et sou­te­nus par la loi.

Cette année, en rai­son de l’actualité, nous sou­hai­tons don­ner une nou­velle forme à cette action. Cela d’autant plus que ce same­di 19 octobre, date qui avait été rete­nue depuis près d’un an à la basi­lique du Sacré-Cœur, est deve­nue le début des vacances sco­laires avec pour consé­quence l’éloignement de nom­breuses familles de Paris.

Du 19 octobre au 19 jan­vier

Nous renon­çons donc, pour cette année, à la par­tie « Marche aux flam­beaux » dans les rues de Paris, mais nous invi­tons tous ceux qui ont com­pris la néces­si­té de « veilleurs à genoux » à nous rejoindre pour une veillée de prièreado­ra­tion médi­tée, chants et salut du Saint-Sacre­ment – à la basi­lique du Sacré-Cœur de Mont­martre, le same­di 19 octobre de 19 h à 21 h 30. Depuis son érec­tion, cette basi­lique est spé­cia­le­ment dédiée, selon le vœu natio­nal de 1871, à l’accueil des prières pour faire « ces­ser les mal­heurs de la France » : osons affir­mer qu’il n’est pas d’intention de prières plus urgente ni de lieu mieux adap­té.
Nous vous don­nons ensuite ren­dez-vous le dimanche 19 jan­vier 2014 à Paris pour la Marche natio­nale pour le res­pect de la Vie du Col­lec­tif « En Marche pour la Vie ! » dont nous fai­sons par­tie. RC

=> SOUTENEZ cette action de défense de la Vie et de la Famille !
Si vous ne pou­vez pas vous y rendre, aidez-nous à la pré­pa­rer et à LA FINANCER : tous vos dons seront utiles !!

=> rouge]Pour faire un don en ligne cli­quez ci-après : [Don .

=> Dons par cour­rier en écri­vant à Renais­sance Catho­lique, 23 bis rue Edouard Nieu­port, 92150 Sur­esnes (France)