Association Renaissance Catholique

Nouveauté


Renaissance Catholique n° 145


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Un nouveau manuel d’Histoire de France

Publié par l’Œuvre scolaire Saint-Nicolas



L’Œuvre scolaire Saint-Nicolas a travaillé avec une équipe d’historiens

JPG - 170.9 ko
Présentation du Manuel d’Histoire

(Anne de Mézeray, Philippe Conrad, Jacques Heers, l’abbé B. Schaeffer, plusieurs enseignants) à l’élaboration d’un livre d’Histoire de France pour le Cours Moyen avec pour objectif de fournir aux professeurs et aux élèves un ouvrage respectueux de la réalité des faits. Ce manuel parait en mai 2011 : il contient 73 chapitres illustrés en couleur, enrichis de 19 cartes inédites.


Ils en parlent :

Jacques Heers (Agrégé d’histoire, ancien directeur des études médiévales à PARIS IV-SORBONNE) :
« L’auteur a réservé de longs chapitres, bien documentés, écrits pour être lus avec plaisir, aux travaux des hommes qui, de leurs mains, par leur constante application, ont forgé le pays de France (…). Et, plus encore, des leçons (…) pour parler de la foi chrétienne, des monastères, des blanches églises et des cathédrales qui font toucher du doigt et garder en mémoire que si la France a repris ou adapté une part de l’héritage gréco-romain, ses racines sont bien chrétiennes.(…) Les élèves vont comprendre que jeter sur les temps passés un regard de snobisme ou de condescendance (…) ne se justifie d’aucune façon. (…) »

Philippe Conrad (Historien, directeur de collection aux PUF) :
« Par la densité et la clarté des informations fournies, par la cohérence de la vision d’ensemble, cet ouvrage va constituer un outil indispensable pour tous les enseignants qui résistent au nivellement par le bas (…). Plus que jamais le « combat pour l’Histoire » (…) apparaît comme la condition du maintien d’une identité française (…) L’ouvrage d’Anne de Mézeray ne peut que contribuer à la mise en œuvre de cette entreprise aussi ambitieuse que nécessaire. »






Article précédent :
Ni laïques ni musulmans
Article suivant :
Sous le signe d’Antigone






Mise à jour le 6 novembre 2012