Association Renaissance Catholique

Nouveauté


Géographie pour les enfants


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Le Livre noir de la culture de mort

Rémi Fontaine

  • Prix : 15 €


  • Année : 2008
  • ISBN : 2916951032

Clonage, drogue, euthanasie, avortement, pédophilie, eugénisme, homosexualité… toutes ces manifestations de « la culture de mort » se sont imposées dans la vie quotidienne de nos sociétés. Les progrès de la science et la remise en cause du principe séculaire : « Tu ne tueras pas ! » ont changé le regard de l’homme moderne sur la vie : la sienne et celle des autres. Elle n’est plus ni don de Dieu ni mystère insondable, mais seulement un matériau. Le modèle familial qui assurait la transmission de la vie puis l’éducation des enfants est remis en cause médiatiquement, politiquement, juridiquement. L’homme moderne ne reconnaît aucune limite à son pouvoir de démiurge ni aucun frein à la satisfaction de ses désirs.

Rémi Fontaine rappelle la réalité des faits et l’engrenage qui aboutit à légaliser et banaliser ce qu’hier la morale commune réprouvait. Un cas particulier, tragique, est largement médiatisé. La compassion tient lieu de réflexion. La loi est modifiée, le législateur mettant en place des barrières juridiques aux “dérives” possibles, afin de rassurer les tenants de la morale traditionnelle. Le cas particulier devient la loi générale. Les garde-fous tombent en désuétude. Une nouvelle éthique remplace l’ancienne morale.

Ce Livre noir appelle surtout à regarder les choses en face et à être fidèle à l’Évangile de la Vie, selon le mot du Professeur Lejeune, à qui l’ouvrage est dédié : « Une phrase, une seule, dictera notre conduite ; l’argument qui ne trompe pas et qui d’ailleurs juge tout, le mot même de Jésus : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait. » Préface du docteur Jean-Pierre Dickès (ACIM).


Bon de commande à imprimer




Article précédent :
La France doit-elle disparaître ?
Article suivant :
A l’appel de Dénikine






Mise à jour le 8 février 2009