Association Renaissance Catholique

Agenda

26e Fête du Livre, dimanche 10 décembre
à Grand’Maisons (Villepreux, Yvelines), dimanche 10 décembre de 11h à 19h.

Nouveauté


Renaissance Catholique n° 148


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

La Revue

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


25e Fête du Livre, dimanche 4 décembre 2016

à Grand’Maisons (Villepreux, Yvelines), dimanche 4 décembre de 10h à 19h.



Notre 25e Fête du Livre se tiendra dimanche 4 décembre de 10 h à 19 h à Grand’Maisons (Villepreux, 78, à 20 km à l’ouest de Paris). Venez en famille pour la journée !

Mgr Athanasius Schneider : Intervention à propos d’Amoris lætitia

Conférences :

  • Michel De Jaeghere : La Compagnie des Ombres - A quoi sert l’Histoire ?
  • Mathieu Bock-Côté : Le Multiculturalisme comme religion politique
  • Philippe de Villiers : Les cloches sonneront-elles encore demain ?
  • Eric Zemmour : Un quinquennat pour rien

Programme

  • 10 h Messe célébrée par Mgr Athanasius Schneider
  • Ouverture de la librairie, Restauration : plateaux-repas, sandwichs, desserts... Buvettes
  • de 13 h 30 à 19 h 00 Dédicace des auteurs
  • et les conférences

Participation : 8 € Tarif famille : 15 € Adhérents RC, étudiants, chômeurs : 5 €

PNG - 25.3 ko

Nous vous attendons nombreux : contre le règne du politiquement correct. Votre présence en compagnie de votre famille et de vos amis est indispensable ! Pour Noël, offrez des livres dédicacés.

Et, pour Noël et le nouvel an, vous pourrez vous procurer du Champagne Gaston Révolte

Produits du terroir de producteurs amis.

Garderie d’enfants à partir de 14 h







Article précédent :
Politique et Christianisme - Formation pour (...)
Article suivant :
Marche pour la Vie : Opération #Collage





Commentaires

25e Fête du Livre, dimanche 4 décembre 2016

par A. Patterson, le 2017-04-18 17:07:27

Bonjour,

Voici un autre article d’actualité. A nouveau, je le colle ci-dessous, n’ayant pas votre e-mail. Mes excuses pour les éventuels caractères spéciaux. Merci encore pour votre précieuse action ! Bien cordialement, A.P.

Résistance

Le négationnisme s’applique aussi aux résistants de l’ombre.

Même si les interviews et débats télévisés ne s’y prêtent pas, MLV devrait préciser sa pensée : interprétée comme elliptique et sous-entendant révisionnisme et antisémitisme, la phrase ‘Vichy, ce n’était pas la France’ a récemment soulevé l’indignation. Pour éviter tout malentendu, il convient donc de dire ‘Vichy, c’est la France’, comme d’autres disent ‘Les Musulmans, c’est la France’ 1 Entre ceux qui avaient ‘les moyens de nous faire parler’ et ceux qui ont ‘les moyens de nous faire taire’2 (les moyens de surveillance ayant évolué) y-a-t-il encore de la place pour le peuple français, ces résistants méconnus mais assez nombreux pour avoir sauvé en silence 90% des Juifs français, comme nous l’a récemment révélé EZ, en stupéfiant plus d’un, car ce n’est pas ce que l’on nous avait appris. Ou bien ces héros anonymes, à qui leur propre conscience suffit à défaut de reconnaissance, sont-ils de facto passés aux oubliettes, effacés de la mémoire collective, déchus de leur nationalité sociale, alors que cette arme n’est employée politiquement qu’au compte-goutte et avec la plus grande circonspection contre les terroristes ? On nous somme actuellement de ne pas faire l’amalgame entre une population indissociable de sa religion et les manifestations extrêmes de celle-ci, qu’elle ne désapprouve apparemment pas. Historiquement, en revanche, on fait allègrement l’amalgame entre collabos et résistants. Insulte suprême pour tous ces Français, ‘simples citoyens’ comme on peut lire dans certains commentaires à la phrase ci-dessus, qui ont bien mérité de la France et incarnent ses valeurs à la perfection. Ces héros de tous horizons, des descendants de très anciennes familles nobles aux athées de gauche torturés, mutilés et portant toute leur vie les séquelles de leur dévouement et héroïsme, n’incarnent pas la France aux yeux des accusateurs patentés de la nation, parlant au nom de notre conscience collective. A l’auto-négation, au silence auto-imposé par peur des représailles des collabos restés en place après la Libération, s’ajoute l’obligation de se fondre dans le moule du ‘politiquement correct’ (si l’on est de gauche, il est interdit d’adhérer à l’idée que la France, c’est aussi et surtout les résistants de l’ombre et l’immense majorité de Français antinazis, que cette résistance ait été active ou passive, car c’est une ‘idée de droite ou d’extrême-droite’), la chape de plomb impitoyable et profondément injuste d’une pseudo-culpabilité collective. Encore une fois, une poignée d’individus parle au nom de l’ensemble. Or, on ne peut parler d’une nation collectivement que s’il y a cohésion, unité d’un peuple derrière ses dirigeants, pas quand il y a scission, coercition et réaction (résistance). Le totalitarisme de la pensée a récemment montré ses limites avec les remises en question émanant de quelques auteurs courageux. D’eux seuls peut surgir l’unité qui permettra de se relever des pires effondrements. La vidéo ci-dessous illustre bien l’incroyable hypnotisme de certains et le mérite des autres à résister les yeux dans les yeux, à ne pas dépasser les limites prescrites et ne pas se laisser démonter par les mensonges éhontés (la fameuse (at)‘takia), et les incessantes interruptions de l’animateur-procureur - grand oral visuel et auditif, un exercice de haute voltige ! Depuis, les chiffres n’ont pu qu’empirer de manière exponentielle et les résistants se font de plus en plus rares, la lutte contre l’aberration généralisée devenant de plus en plus ardue avec en plus, maintenant, l’organisme chargé de ‘viandes immolées aux idoles’ (100% de hallal en IDF3). Aussi incroyable que cela paraisse, les défenseurs des animaux, dont Aymeric Caron, les féministes, les homosexuels etc. sont souvent de fervents partisans de l’I. Ils réagissent individuellement, affectivement à un problème collectif. L’I. se fait, en effet, passer pour une minorité comme une autre revendiquant ses droits, alors qu’elle est une contre-majorité atomisant, supprimant la cohésion entre les cellules de la société-cible. Ils fonctionnent par mimétisme : ils croient encore que l’I. est une minorité comme eux-mêmes, et que si au pire elle devenait majorité, cela serait de bon augure pour eux. Qui n’a pas déjà entendu ‘J’ai un très bon ami musulman’ ?, l’alibi parfait dont ils ont l’illusion qu’il les protégerait, alors qu’ils en seraient les toutes premières victimes et ont toutes les infos détaillées à ce sujet à l’ère de l’information généralisée.

1 – Manuel Valls, à Evry en 2014 « En partageant ce repas de rupture de jeûne, je veux dire avec force que les Musulmans de France, c’est la France. » (P. de Villiers, ‘Les cloches sonneront-elles encore demain ?’, p. 140) 2- https://www.youtube.com/watch?v=t6O18b7B_gU 3 - Chambre de l’Agriculture d’Ile-de-France

A . Patterson, 17/04/17


Mise à jour le 23 novembre 2016