Association Renaissance Catholique



L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Nouvelle adresse
  depuis juillet 2014
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36
Télécopie : 01 47 28 71 04

nous contacter

 



Commentez nos articles : utilisez la fonction qui se trouve au bas de chacun d'entre eux. Pour recevoir notre lettre électronique d’informations : Cliquez dans la colonne de gauche sur « Lettre d'informations », puis saisissez dans le centre de la page « votre adresse email » et « validez » deux fois.


« Cela me coûte 30 % de plus ! »

Merci de soutenir Renaissance Catholique

« Cela me coûte 30 % de plus ! »

Combien de fois n’avons-nous pas entendu cette réponse alors que nous sollicitions la générosité d’un ami ou d’un parent pour telle ou telle œuvre : école, paroisse, association... « Cela me coûte 30 % de plus ». C’est vrai !

La bonne question est : faut-il par l’impôt financer le remboursement de l’avortement ? Et la propagande en faveur du Gender et d’une sexualité débridée par le ministère de l’Éducation nationale ? La gratuité du Pass contraception ? Les croissants des maîtresses du Président de la République ? Les subventions à SOS Racisme ou à Act’up ?

JPG - 259.9 ko

Ou bien verser 30 % de dons en plus (le reçu fiscal permet une réduction d’impôt de 66 % des sommes versées à concurrence de 20 % du revenu imposable) et aider les chrétiens persécutés. assurer le bon fonctionnement d’une école. participer à la diffusion du livre de Mgr Schneider sur la communion dans la main, Corpus Christi. etc.

La devise de sainte Jeanne d’Arc. « Dieu premier servi » vaut plus et mieux qu’un simple surcoût de 30 % !

Merci de ce que vous ferez pour nous soutenir.

Avec l’assurance de mon fidèle dévouement.

Jean-Pierre Maugendre


Grâce au reçu fiscal que nous pouvons vous envoyer, un don de 100 € ne vous coûte que 34 €, si vous êtes imposable.


+ Voir l'article

Salon du livre de Renaissance Catholique

Vidéo Par TV Libertés

http://www.tvlibertes.com/

+ Voir l'article

Eric Zemmour lors de la journée du Livre

Vidéo Par Altermedia et TV Libertés

Voici l’intervention d’Eric Zemmour à la Journée du Livre de Renaissance Catholique par Altermedia ; il nous parle de son ouvrage Le suicide français

Si vous ne voyez pas la vidéo, vous pouvez cliquer sur le lien : http://youtu.be/lHniNC-dTuQ

+ Voir l'article

Fête du livre de Renaissance Catholique

Entretien Présent, du 5 décembre 2014 Dimanche 7 décembre 2014 à Grand’Maisons (Villepreux, Yvelines), de 10 à 19h.

Q- La 23e fête du Livre rassemble quelques conférenciers de prestige : Mgr Schneider, Eric Zemmour, Philippe de Villiers… Comment réunit-on un tel « plateau » ?

R- Il me semble que la réussite repose sur plusieurs éléments. Tout d’abord il faut connaître avant l’été les livres qui paraîtront à l’automne et prendre dès ce moment contact avec leurs auteurs et éditeurs. Ensuite nous bénéficions d’une notoriété liée à l’ancienneté de notre fête du livre, à sa fréquentation et au climat général qui y règne. En effet il ne s’agit pas uniquement d’une usine à vendre des livres mais d’une journée que nous souhaitons familiale et conviviale avec la possibilité d’assister à la messe et de se restaurer sur place dans l’amitié française et l’espérance chrétienne. Notons qu’à partir de 14h est ouverte une garderie afin de faciliter l’accès des familles qui bénéficient également d’un forfait d’entrée familial à 15€.

Q- Qu’ont en commun la centaine d’auteurs très divers qui signent leurs livres à la Fête du Livre ?

R- Tous nous semblent participer, selon des modalités diverses, à l’œuvre de réforme intellectuelle et morale à laquelle nous sommes attachés, ce qui n’exclut pas qu’une large place soit également faite aux livres pour enfants et aux lectures récréatives. Très concrètement les ouvrages des auteurs présents représentent 450 titres différents et 4 500 exemplaires, la librairie générale 160 titres et 1 000 exemplaires, la librairie Jeunesse 300 titres et 1 500 exemplaires. A cela il convient d’adjoindre une librairie d’occasion.

+ Voir l'article

Entretien avec Mgr Schneider

Corpus Christi. La communion dans la main au cœur de la crise de l’Église Conférences : À Versailles le 6 décembre et à Paris le 9 décembre 2014

Nous avons rencontré Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan. Il vient de publier aux éditions Contretemps Corpus Christi. La communion dans la main au cœur de la crise de l’Église et s’exprime régulièrement sur la situation de l’Église.

Il va donner deux conférences :

  • À Versailles, en partenariat avec l’AVANDA, samedi 6 décembre à 20 h 30, Université Inter-Âges 6, impasse des gendarmes. Participation libre aux frais.
  • À Paris, mardi 9 décembre à 20 h 30, amphithéâtre de l’ASIEM 6, rue Albert de Lapparent, Paris 7 M° Ségur, Sèvres-Lecourbe, St François-Xavier. Participation aux frais : 7 € - tarif réduit (adhérent RC ; étudiants) : 4 €
    Pour plus d’informations, voir le tract au bas du texte

Excellence, même si beaucoup de lecteurs vous connaissent déjà, pourriez-vous vous présenter ?

Athanasius Schneider : Je suis né en 1961 au Kirghizistan, état de l’ancienne Union Soviétique, dans une famille catholique allemande. Mes parents sont des Allemands de la mer Noire mais originaires d’Alsace près d’Haguenau. Après la Seconde Guerre mondiale mes parents furent déportés, dans des conditions inhumaines, par Staline dans l’Oural pour des travaux forcés. C’est grâce à la foi catholique que mes parents ont survécu ! J’ai eu le privilège de recevoir cette foi pour ainsi dire avec le lait maternel en même temps que les sacrements et de vivre ma vie chrétienne dans une Église clandestine. Puis, par une grâce spéciale de Dieu, nous pûmes émigrer en Allemagne. En 1982 je suis entré dans l’Ordre des Chanoines Réguliers de la Sainte-Croix, en Autriche, avant d’être envoyé en mission au Brésil, où j’ai reçu l’ordination sacerdotale en 1990. En 1997, j’ai obtenu un doctorat en patrologie à Rome. À partir de 1999 j’ai enseigné la théologie au séminaire inter-diocésain de Karaganda, au Kazakhstan. En 2006, j’ai été nommé évêque auxiliaire de Karaganda et, en 2011, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Sainte-Marie à Astana, capitale du Kazakhstan. Actuellement je suis secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques du Kazakhstan et président de la commission liturgique.

Le sujet de votre livre est la Communion dans la main. N’existe-t-il pas des questions plus urgentes à traiter aujourd’hui dans l’Église que celle de la communion dans la main ?

+ Voir l'article

Les derniers Jours : la fin de l’empire romain d’Occident, par Michel De Jaeghere

Vidéo


Si vous ne voyez pas la vidéo, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : http://youtu.be/H73WYvQh0cA


Retrouvez Michel De Jaeghere à la 23e Fête du Livre de Renaissance Catholique, le dimanche 7 décembre 2014 à Grand’Maisons (Villepreux) où il dédicacera ses ouvrages.


Vous venez de publier Les derniers jours : la fin de l’Empire romain d’Occident. Pour quelle raison avez-vous écrit ce livre ?

Michel De Jaeghere : Il me semble que si l’histoire a une utilité, un sens, c’est de nous permettre de réfléchir sur le passé et éventuellement pour en tirer des leçons pour l’avenir ; et pour tirer des leçons de l’histoire, il faut savoir comment les choses se sont passées exactement. C’est pour ça que j’ai écrit Les derniers jours, ce livre qui est un récit du dernier siècle de l’Empire romain, des invasions barbares et des mécanismes qui progressivement ont conduit à la dislocation de l’Empire romain d’Occident.

+ Voir l'article

+ Plus d'articles

Actualités